Origine de la foi bahá’íe en France

La première communauté bahá’íe d’Europe nait à Paris à la fin du XIXe siècle. L’Occident de l’époque, à l’avant-garde des recherches académiques et des découvertes scientifiques, est ravivé par une forte curiosité intellectuelle, culturelle et artistique.

May Bolles, éduquée dans le raffinement de la haute société américaine, rejoint, pour y effectuer ses études, le Paris qui accueille l’exposition universelle de 1889. Attirée depuis son enfance par les questions spirituelles, elle s’émerveille d’emblée lorsqu’en 1898, elle découvre le message de Bahá’u’lláh. Elle décide de se rendre immédiatement à Saint-Jean-d’Acre en Terre sainte pour y rencontrer ‘Abdu’l-Bahá, le fils de Bahá’u’lláh, et dès son retour, fonde la communauté bahá’íe de Paris.

En 1911, ‘Abdu’l-Bahá visite l’Europe et réside trois mois dans un appartement à l’ombre de la Tour Eiffel. Il y donne de nombreuses causeries en rendant hommage à l’esprit français si ouvert aux idéaux élevés, tout en insistant sur le besoin de tenir compte de la réalité spirituelle de l’homme.

Share This:

You may also like...

أضف تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.